Comment réinsérer les détenus ?

La finalité de toutes les sciences judiciaires est de permettre un retour pacifique et sans incident de la personne condamnée à des peines de prison. Il en est ainsi de la création du concept de réinsertion, devenu une pratique judiciaire à part entière. Comment ça se passe ? 

Réinsertion des détenus : qu’est-ce que c’est ?

La réinsertion est le fait de permettre à un individu reclus de rejoindre son ancienne vie, de retrouver ses fonctions dans la communauté et de se réapproprier des valeurs de la société. Cela implique une réintégration et une socialisation qui peuvent se rapprocher des principes d’une insertion. Mais la réinsertion est plutôt une procédure mise en place dans un cadre élargie, incluant la contribution des services judiciaires, de l’Administration pénitentiaire, des organismes de réinsertion, des travailleurs sociaux, des médecins et d’autres intervenants ayant intérêt dans la remise sereine des détenus à la société.

Réinsertion : comment ça se passe ?

Pour permettre une réinsertion en bonne et due forme, les parties prenantes devront établir dès l’état de prévenu du sujet, un cadre ou une situation lui permettant de recouvrer sa capacité à reconnaitre ses méfaits, à accepter la réparation de son injustice, ainsi de suite. C’est la finalité de la justice restaurative et des alternatives à l’incarcération qui vont lui permettre d’agir cette fois pour le compte de la Justice. 

De manière générale, que ce soit en prison ou à sa sortie, réinsérer un détenu ou un ex-détenu consiste à mettre en place des conditions favorables :

  • un milieu et une situation qui ne comporte aucun risque pour sa santé
  • un lieu de vie à l’abri de tout menace de mauvais traitements
  • un cadre où il conserve des liens avec l’extérieur
  • une formation ou un soutien professionnel

Quelles aides pour la réinsertion des détenus ?

La réinsertion est à la fois la procédure et le résultat dont la réalisation dépend de la cohorte d’une bonne liste de parties prenantes. Si les services judiciaires et l’Administration pénitentiaire facilitent l’accord d’une Justice restaurative et d’un aménagement de peine, point central dans toute démarche de réinsertion, des acteurs indépendants et experts se chargent de l’accompagnement du détenu dans l’appropriation des valeurs sociales, la définition et la réalisation d’un plan de réinsertion… Des organismes comme L’Ilot centralisent un bon nombre d’actions de réinsertion, réunissant autour d’eux des associations d’œuvres caritatives, des psychologues, des médecins et un certain nombre de partenaires sociaux.