Le métier de soudeur, en quoi ça consiste

Formation soudeur

Êtes-vous intéressé par le métier de soudeur ? Avant de le devenir, découvrez d’abord les exigences du métier, les missions et les qualités requises.

Qu’est-ce qu’un soudeur ?

Ce métier consiste principalement à réunir des pièces métalliques qui constituent un chauffe-eau, un pont de plate-forme ou un avion. Considéré comme une profession à risque, il s’adresse particulièrement aux personnes qui possèdent un BTS ou un baccalauréat professionnel.

Quelles sont les missions d’un soudeur ?

Le soudeur intervient pour les travaux de finition. Effectivement, il assemble les pièces qui ont été préparées par les tuyauteurs et les chaudronniers. Pour cela, son travail consiste à :

  • Trouver le plan ou les techniques de soudage à réaliser. Pour y arriver, il se renseigne sur les documents techniques. 
  • Éviter un mauvais assemblage qui pourrait altérer la structure de la pièce métallique
  • Évaluer les risques et les dangers qui pourraient survenir durant les travaux d’assemblage
  • Préparer l’environnement de travail avant de commencer la soudure, en réglant bien les machines, et en portant la tenue nécessaire (gants, masque filtrant, combinaison)
  • Exécuter la soudure
  • Vérifier le travail, en s’assurant bien à ce que la soudure soit conforme aux règles. 

Quelles sont les qualités à avoir pour devenir soudeur ?

Même si le métier de soudeur semble facile, il nécessite une grande minutie. Il requiert des qualités professionnelles. Vous devez par exemple rester rigoureux et consciencieux durant les travaux d’ assemblage. En cas de mauvaise soudure, vous engagerez votre responsabilité professionnelle. 

À part ces qualités, une bonne condition physique est aussi indispensable. Ce métier vous sollicite de l’endurance, car vous travaillez généralement en position debout pendant plusieurs heures. Mais il nécessite aussi une grande concentration afin d’éviter les erreurs d’assemblage. 

Dans tous les cas, cette profession vous invite aussi à connaître le fonctionnement des machines. Vous devez effectivement les manier à bon escient, car elles sont devenues de plus en plus compliquées à cause de l’automatisation. 

Quelle formation accomplir pour devenir soudeur ?

Le métier de soudeur est inaccessible pour tout le monde. Si vous souhaitez y intégrer, deux possibilités s’offrent à vous :

  • Niveau CAP (Certificat d’aptitude professionnel). Vous avez le choix entre le CAP en métier de la fonderie, en remise en état des matériels ou en outillage métallique. 
  • Niveau Bac professionnel technicien en chaudronnerie, ou en technicien modeleur ou outilleur. 

Dans tous les cas, vous devez renouveler votre certificat ou votre agrément tous les ans, afin d’occuper correctement la profession.