Jusqu’où va la liberté d’expression

Liberté d'expression

On peut dire que chaque personne aspire à être libre. Tout le monde veut vivre sans contrainte pour pouvoir s’épanouir. La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du côté français dispose dans son article 11 que cette liberté est un des droits les plus précieux de l’homme. C’est le principal fondement de la liberté d’expression. Il est la base de nombreuses autres libertés. On l’associe souvent à la démocratie. Il est en effet inimaginable qu’un peuple puisse se gouverner lui-même s’il ne peut pas s’exprimer. Les règles qui encadrent cette liberté varient d’un pays à un autre. La plupart des États démocratiques occidentaux, notamment européens et américains, tentent de réduire autant que possible les limites imposées à cette liberté. 

Une liberté encadrée au minimum 

Ainsi la liberté d’expression est donc le droit de partager une opinion, une information et même une idéologie. En principe, elle ne devrait pas se heurter à trop de limites. Certains pays lui confèrent un caractère assez sacré comme les États unis. Tant, la seule véritable limite de cette liberté sur le sol américain reste le racisme. La plupart des États démocratiques pluralistes et libéraux ne cessent de repousser les bornes de cette liberté. En France tout comme presque chez les autres États européens, celui qui exerce sa liberté d’expression ne doit pas porter atteinte à l’honneur et à l’intégrité morale d’autrui. Voilà pourquoi le Code pénal réprime les actes de diffamations et d’injures. En dehors de tout rapport privé, parmi les bornes imposées à cette liberté on a l’ordre public et les bonnes mœurs. 

Une liberté d’une importance particulière 

Plusieurs textes universels consacrent la liberté d’expression. L’un des plus importants reste sans doute la Déclaration universelle des droits de l’homme (dans son article art. 18 et 19) et la Convention européenne des droits de l’homme (dans son article 10). Comme on l’a remarqué la première n’énonce pas expressément de « liberté d’expression » dans son article 18, mais plutôt le fait que tout un chacun est libre de penser comme il le veut et de manifester cette pensée. Cependant, son contenu est quasiment le même que ce qui est dit dans l’article 19. Tous les États membres de l’Organisation des Nations unies garantissent ainsi cette liberté à leur citoyen. Tel est le cas pour l’Allemagne dans l’article 5 de sa constitution. Pour le cas de la France, le Conseil constitutionnel, le 11 octobre 1984, a souligné l’importance de cette liberté qui garantit le respect de la souveraineté nationale.