Ordre dominicain : histoire d’une communauté

Les confréries chrétiennes dans le monde entier sont nombreuses. Parmi eux, les dominicains qui sont actuellement en mission partout dans le monde. Ils accomplissent des ordinations à titre religieux et sont au cœur de chaque civilisation. Pourtant, les citoyens du monde entier ne savent pas exactement qui ils sont et de quelles congrégations ils sont rattachés.

Qu’est qu’un dominicain ? Zoom sur une communauté historique.

L’identité de ces dominicains

L’ordre dominicain est un ordre religieux qui a été fondé par Saint Dominique depuis quelques siècles maintenant. Sa mission est d’annoncer le Seigneur par sa parole et d’apprendre aux chrétiens la bible. Ils mènent cette mission partout dans le monde avec joie et compétence, en employant des moyens matériels et financiers grandioses.

Saint Dominique le fondateur est un prêtre espagnol qui a compris que les cathares n’ont pas trahi l’Évangile, car ils ne l’ont jamais entendu. C’est cette raison qui l’a poussé à annoncer la parole de Dieu à tous les ignorants du monde. C’est cette mission que les dominicains accomplissent. Ils exécutent les ordres de Jésus avant sa mort ; c’est-à-dire de prêcher sa parole. Ils sont des religieux et non pas des moines. Ils prononcent le vœu d’obéissance à leur maître de l’ordre. Sans oublier les vœux de chasteté et de pauvreté qui font la particularité, des religieux sont obligatoires. Étant donné qu’ils s’éparpillent un peu partout dans le monde, ils ont donc une très grande capacité d’adaptation tout en restant humbles. De nos jours, l’ordre compte environ 6 000 frères et plus de 3 000 moniales en 247 monastères. On compte environ 40 000 dominicaines apostoliques dans 119 congrégations.

Autres appellations des dominicains

Il existe d’autres noms donnés à cet ordre religieux qui sont : 

  • Frères prêcheurs : les premières approbations pontificales de l’ordre fondé par Saint Dominique parlent de l’ordre des frères prêcheurs.
  • Dominicains : après la canonisation du fondateur en 1234, cet ordre a été appelé « Dominicain ». 
  • Jacobins : ce nom est donné à cause de l’implantation du couvent parisien fondé en 1217. C’était la rue Saint-Jacques et le couvent a été placé sous le patronage de l’apôtre Saint-Jacques.

Les dominicains et dominicaines vivent en communauté dans les couvents. Généralement, les couvents sont regroupés dans les provinces. Le chef du couvent est nommé « le maître de l’ordre ». Ils partagent leurs biens en vivant ensemble. Ils associent cette vie avec une liturgie particulière, leur vie est consacrée à une prière intense. Des messes et chaînes de prière sont régulièrement organisées entre eux. Sans pour autant délaisser les missions dans les lieux publics. 

La tenue vestimentaire des dominicains

Les dominicains portent souvent des habits de couleur blanche, composée des pièces suivantes :

  • Une tunique ou robe qui est serrée généralement par une ceinture en cuir
  • Un scapulaire qui  est une pièce de tissu sans manche et reposant sur les épaules
  • Un capuce qui est une pièce de tissu reposant sur les épaules. Elle recouvre le thorax jusqu’au sternum et les bras jusqu’aux coudes se terminant en pointe dans le dos. 

Pendant les circonstances particulières, ils portent en plus de ceux déjà cités un manteau noir accompagné d’une chape et d’un capuce. Dans certaines régions, ils associent à ces habits un rosaire.